Ayant grandi dans une famille d’artisans et de chercheurs (grands-pères respectivement menuisier et tapissier et un père chercheur en matériaux), dans laquelle le souci du travail bien fait, du détail, et de la satisfaction du client priment, j’ai toujours eu un intérêt particulier pour la matière, tant pour ses aspects visuel et sensoriel que pour ses comportements physiques, les détails de réalisations, la transmission du savoir-faire manuel et le devenir des objets existants.

 

Dès ma formation à l’école d’architecture de Nancy, cette sensibilité du détail et du comportement de la matière ont été des sujets de questionnements dans mes projets. Cet intérêt s’est encore plus développé durant mes différentes expériences professionnelles et notamment sur sa mise en application en façade, tant en neuf qu’en réhabilitation ; jusqu’à mon mémoire de HMONP. Mémoire pour lequel je me suis questionnée sur la pérennité des façades que nous concevons aujourd’hui mais également sur les raisons de cette conception, en lien avec les philosophies de notre société actuelle.

 

Forte d’une expérience de 8 ans au sein de plusieurs agences d’architecture , j’ai eu l’occasion de développer mon éthique, ma sensibilité technique et plastique. Aujourd’hui, je souhaite exercer une architecture du quotidien, au service des usagers et de l’environnement ; mettre de côté l’égo de l’architecte et privilégier le rôle de soutien, tant auprès des usagers que des acteurs de la construction, de conseiller et d’accompagnateur d’un projet, instaurer une relation de proximité, de confiance et d’échanges. Je souhaite m’engager en faveur d’une société équitable, et solidaire, pour non seulement lutter contre le réchauffement climatique et le pillage des ressources mais aussi tenter de mettre fin à un individualisme et à un matérialisme guidés par les lobbies industriels. Exercer une architecture respectueuse, questionnant l’emploi des matériaux, leur cycle de vie et le réemploi dans le but d’intégrer pleinement dès la conception, les problématiques d’économie des ressources, de qualité constructive et de qualité de vie pour les usagers. Je souhaite concevoir une architecture du bon sens, pérenne, durable - voire frugale -, évolutive, voire innovante…

 

Ma démarche de projet se base sur une approche globale, sensible au « déjà-là », liant intégration dans son environnement, fonctionnalité et savoir-faire technique pour répondre aux besoins des futurs utilisateurs et acteurs des lieux imaginés.

_DSC1266-NB.png